39b - Les grenades AP-AV à fusil d'après-guerre

Grenade à fusil antipersonnel antivéhicule AP/AV de 32 mm Mle 52 :

Le corps est cylindrique en acier, lisse et reçoit une ogive conique à charge creuse.

L'empennage est à huit pales en alliage léger d'un diamètre de 40 mm.

La fusée de culot est de type 27/32 STRIM Modèle 53.

La longueur est de 297,5 mm pour un poids de 517 +/- 5 g dont 59 g d'hexolite.

La portée antichar utile est de 100 m avec une perforation de 40 mm de blindage. La portée maximale est de 400 m en tir vertical et 240 m en tir tendu avec des éclats antipersonnels mortels sur un rayon de 30 m et dangereux jusqu'à 100 m.

Grenade à fusil antipersonnel antivéhicule AP/AV de 32 mm Mle 54 :

Elle est visuellement identique au modèle AP/AV 32 Mle 52 mais diffère par une tête conique plus effilée augmentant la longueur totale de la grenade à 320 mm. La charge d'hexolite est augmentée à 61 g permettant d'améliorer les performances de pénétration. Le diamètre de l'empennage à 8 pales est plus important à 53 mm.

La fusée de culot est identique au modèle précédent de type 27/32 STRIM Modèle 53.

La portée antichar utile est de 100 m avec une perforation de 80 mm de blindage. La portée maximale est de 400 m en tir vertical et 240 m en tir tendu avec des éclats antipersonnels mortels sur un rayon de 30 m et dangereux jusqu'à 100 m.

Grenade à fusil antipersonnel antivéhicule AP/AV de 40 mm Mle 56 :

Le corps en acier est cylindrique renflé vers l'avant, lisse et comprend l'enveloppe de la charge et l'ogive à charge creuse.

La charge creuse conique avec un revêtement en cuivre est constitué de  80 g d'hexolite 50/50 avec un relais d'amorçage.

La fusée de culot est de type 27/32 Modèle 56 vissé dans le manchon de raccordement et taraudée à sa base pour recevoir le tube stabilisateur terminé par un empennage à huit pales en alliage léger d'un diamètre de 53 mm. 

La longueur est de 305 mm et son poids est de 510 g.


Elle est tirée avec une cartouche sans balle et sera renommée dans la nomenclature moderne en grenade AP/AV 40 F1.


La portée reste en tir antipersonnel est de 400 m en tir vertical à 210-240 m en tir tendu. En tir antichar, la portée utile en tir tendu est de 100 m avec une perforation de 12 cm de blindage ou 36 cm de béton.


Les grenades sont emballées dans un conteneur en carton étanche et portées dans un dispositif pour six conteneurs.

Elles sont livrées dans des caisse de 45 Kg contenant 4 dispositifs soit 24 grenades.

 

Fusée type 27/32 Modèle 56 :

Après avoir retirée la goupille, au départ du coup la pression des gaz projette le tiroir vers l'avant cisaillant les goupilles. Les billes de sécurité s'échappent dans le dégagement annulaire, libérant la bague de sécurité. Sous l'action du ressort d'armement, la bague de sécurité avance et libère les billes d'armement et la masselotte-percuteur. Dès que l'accélération de la grenade change de sens la maselotte-percuteur avance jusqu'au contact de la pointe contre le paillet protégeant l'amorce. A l'impact, la masselotte-percuteur, par inertie perce le paillet et frappe l'amorce.

Références

 

Notice sur les Grenades à fusil françaises et sur leurs matériels de lancement (INF 126) 13 décembre 1957  Gr. à Fusil Ed.1957 (INF 126)

Réglement sur l'armement de l'infanterie - Deuxième partie - Les munitions - Titre V - Les grenades à fusil (INF 401/2) 29 juin 1965 Gr. à Fusil Ed.1966 (INF 401/2

Le fusil semi-automatique 49-56 3e Partie. Patrice Delhomme - Gazettes des armes n°118

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire