39c - Les grenades antichar à fusil d'après-guerre

Les grenades réglementaires

 

Grenade à fusil antichar AC de 73 mm Mle 50 :

Le corps en alliage léger est cylindro-bi-ogivale et comprend l'enveloppe de la charge et l'ogive terminée par une couronne dentée. La charge creuse conique avec un revêtement en cuivre est constituée par 340 g d'hexolite 50/50 avec un relais d'amorçage. La fusée de culot est de type 27/32 Modèle 52 vissée dans un manchon de raccordement et taraudée à la base pour recevoir le tube stabilisateur terminé d'un empennage à 12 pales en alliage léger d'un diamètre de 73 mm et intérieur de 22 mm. La fusée de culot est de type 27/32 Modèle 52. La longueur est de 405 mm et son poids est de 800 g dont 340 g d'hexatolite.
La portée utile antichar en tir tendu est de 75 à 100 m et vertical de 240 m avec une perforation de 30 cm de blindage ou 90 cm de béton.

Les grenades sont emballées dans un conteneur en carton étanche et portées dans un dispositif pour trois conteneurs. Elles sont livrées dans des caisse de 70 Kg contenant 7 dispositifs soit 21 grenades.

Fusée type 27/32 Modèle 52 :

La fusée s'arme au départ du coup par la pression des gaz qui projette le tiroir vers l'avant cisaillant les goupilles. La rondelle de plomb en s'écrasant empêche le rebondissement du tiroir d'armement. Les trois billes de sécurité quittent leur logement. Dès que l'accélération de la grenade change de sens la maselotte-percuteur avance jusqu'au contact de la pointe contre le paillet protégeant l'amorce. A l'impact, la masselotte-percuteur, par inertie perce le paillet et frappe l'amorce.

Fusee culot 27 32 mle 1952

Grenade à fusil antichar AC de 60 mm Mle 51 :

Il s'agit d'une réduction de la grenade de 73 mm modèle 1950. Le corps en alliage léger est cylindro-bi-ogivale à tête striée contient la charge creuse. La fusée de culot est de type 27/32 Modèle 52. L'empennage est à 12 pales en alliage léger d'un diamètre de 60 mm. La fusée de culot est de type 27/32 Modèle 52. La longueur est de 395 mm et son poids est de  670 g dont 290 g d'hexolite.
La portée est de 75 m en tir tendu jusqu'à en maximum de 135 m.

Grenade antichar a fusil de 60 mm modele 1951 livret
Grenade antichar a fusil de 60 mm modele 1951 livret 2

Grenade à fusil antichar AC de 65 mm Mle 61 :

Le corps en alliage léger est cylindrique avec une ogive semi-sphérique. L'empennage est à 12 pales en alliage léger d'un diamètre de 73 mm. La longueur est de 420 mm et son poids est de 730 g dont 270 g d'hexatolite.
La portée utile antichar en tir tendu est de 100 m et vertical de 240 m avec une perforation de 300 mm de blindage ou 900 mm de béton.

Fusee culot gr ac 65 mm mle 61
Gr 65 ac mle 61 schema
Gr 65 ac mle 61 schema2

Ci dessous grenades à fusil antichar AC de 65 mm Mle 61 d'exercice inerte marquée X 65 F1  avec à droite sa coiffe anti-rebond.

Gr ac mle 61 exercice
X 65 f1 1

Grenades non réglementaires

 

Grenade à fusil antichar de 63 mm type GRAFAC

Il s'agit d'une grenade antichar de la Société d'Etudes, de Réalisations et d'Applications Techniques (SERAT) dont le développement dans les années 70 ne sera pas finalisé. A l'origine, elle devait devenir la grenade antichar légère du tout nouveau fusil FAMAS.

C'était une grenade à charge creuse d'un poids de 515 g environ tirée comme les précédentes à partir d'un manchon de 22 mm avec une cartouche propulsive sans balle. La fusée incluait un générateur électromagnétique avec une sécurité de bouche de 6 m permettant une résistance au choc (chute de 5 m sans risque d'éclatement) et son parachuatge.

Le diamètre du corps était de 63 mm pour une longueur de 365 mm. Sa vélocité était de 63 m/s au départ du coup avec une portée maximale à 45° d'incidence de 350 m. Cependant comme les grenades précédentes, la portée d'engagement effective ne dépassait pas les 100 m. La pénétration obtenue en icidence nulle était alors de 300 mm.

2 votes. Moyenne 2.50 sur 5.

Ajouter un commentaire