Pétards de la IIIème Armée

Pétards de la IIIème Armée :

Le pétard dit « de la IIIème Armée » constitue une standardisation des improvisations initiales par des ateliers de fabrication à l’arrière du front.

Il est constitué d’un tube d’acier de 12,5 cm sur 3 cm attaché sur une planchette en bois et  renferme une cartouche d’explosif relié à un cordon Bickford. L’explosif utilisé était initialement une cartouche de 100 g de mélinite puis de 100 g de cheddite en 1917. L’ensemble est imperméabilisé à la cire.
Ce pétard se rencontre avec 5 types différents de tubes d’acier :
- Tube d’acier lisse extérieurement et intérieurement.
- Tube de fonte fragmenté intérieurement.
- Faisceau de tige d’acier de 5 mm de diamètres et de 12.5 centimètres de longueur.
- Tube de fonte à gros quadrillage extérieur.
- Tube de fonte à petit quadrillage extérieur et base plate pour faciliter l’assemblage sur la planchette.

Le système de percussion est composé d’un bloc de bois percé à son extrémité inférieure pour recevoir une des extrémités du cordon Bickford. Le centre du bloc de bois est percé d’un trou et reçoit deux amorces de fusil de chasse en contact avec le cordon Bickford. Ces amorces sont percutées à l’aide d’un clou sur une surface dure. Avant usage, le clou est placé sur l’extrémité supérieure du bloc de bois dans un orifice spécial. Un fil de fer relie le clou au pétard pour éviter une perte accidentelle.   

Petards iiie armee

Tube lisse

Petard tube lisse 1
Petard tube lisse

Gros quadrillages

Petard gros carreau 1
Petard gros carreau

Tiges

Petards tiges 1
Petards tiges 0

Petits quadrillages

Petard petit carreau 1
Petard petit carreau

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire