Artifice de signalisation de 40 mm Mle 1952

Artifice de signalisation de 40 mm Mle 1952

Le corps en alliage léger (alumag) est cylindrique de 40.5 mm de diamètre contenant un pot éclairant (composition thermique à base de magnésium et de nitrate de baryum) relié à un parachute en soie. Le fond est percé de 2 évents permettant l'allumage de la composition fusante et fermé par des paillettes d'étain.

Au corps est fixé un tube stabilisateur en alliage léger (zicral) d'un diamètre interne de 22 mm percé de deux orifices de 1 mm de diamètre avec un empennage en alliage léger (almasilium) à 8 pales en L d'un diamètre de 40 mm.

A l'intérieur du tube stabilisateur sont fixées à l'aide de support en caoutchouc les cartouches de lancement 7.5 mm ou 7.62 mm dans les années 60-70 puis 7.62 mm ou 5.56 mm FAMAS par la suite).

Au départ du coup, les gaz enflamment une composition fusante qui se transmet à une charge de dépotage après 3 secondes et enflamme une étoupille allumant l'artifice 5 secondes après de départ du coup. La hauteur de dépotage est de 90 m et le parachute retombe à la vitesse de 2,5 m/s. L'artifice finie sa combustion environ à 25 mètres du sol. Le périmètre éclairé est à environ 300 mètres de diamètre.

Son poids est de 285 g pour une longueur de 27 cm.

 

 

 

 

 

Grenade eclairante schema 1

Elle ne sont pas peinte et l'alliage est laissé nu. On retrouve une bande circulaire blanche de 10 mm de large au dessus du porte retard et au milieu du tube stabilisateur une bande noire de 12 mm.

Le marquage en bleu foncé suivant une génératrice varie :

  1. Marquage précoce 52-58 ?Marquage 52 precoceUne étoile bleu foncé à 5 branches                                                                                                      
  2. Marquage tardif post-58 ? Marquage 52 tardifUne étoile bleu foncé à 5 branches
Grenade eclairante pales
Grenades eclairante 52 et 59

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire