Grenade à main Modèle 1914

Grenade Mle 1914 :

C’est une amélioration de la grenade Mle 1847 par un quadrillage intérieur de la sphère qui améliore la fragmentation et un filetage pour le montage d’une nouvelle fusée à traction Mle 1914 (ci-contre).
La sphère est à quelques exceptions, lisse et dépourvue de marquage.
Elle est chargée à l’identique de 110 g de poudre noire pur un poids d’1 Kg.

La fusée Mle 1914 permettait un retard de 4 secondes. Comme les précédentes, cette grenade était peu pratique dans la boue des tranchées et son usage fût relégué au harcèlement des tranchées adverses à l’aide de catapulte à ressort. Pour cet emploi, le retard de la fusée était allongé à 7 secondes et une touche de vernis violet était rajoutée sur le sabot de bois comme marquage distinctif.

 

Ci-dessous à gauche, grenade Mle 1914 avec sa coiffe de protection en étain et à droite un rare modèle avec un marquage de forge (RTF).

Références :

  1. Les grenades françaises de la grande guerre. Patrice Delhomme
  2. Militaria Magazine : Les grenades françaises de la grande guerre 1e partie : La résurrection d’une arme de Gérard Lachaux – N° 196, p44-46.
Delhomme

1 vote. Moyenne 2.00 sur 5.

Ajouter un commentaire