Grenade bivalente Mle 1954

Grenade bivalente Mle 1954 :

Etudiée au sortir de la guerre, époque de pénurie s’il en est, cette grenade n’était pas une innovation, par contre elle était la première grenade bivalente française
Son principe s’inspire de ceux qui existaient auparavant : les Allemands avaient déjà fabriqués un renforçateur d’éclats pour leur grenade à manche modèle 1924 et des grenades dont l’explosif et le corps ne faisaient qu’un.
Cette grenade est un bloc de Tolite recevant sur la partie supérieure une coiffe en aluminium, dans laquelle est sertie une gaine avec un renfort d’amorçage en Hexogène; le bas est en explosif de forme cylindrique et permet de mettre à volonté un renforçateur d’éclats (qui est en fait un simple ressort).
L’amorçage se fait par bouchon allumeur à détonateur modèle 1935, dont la particularité est d’avoir une échancrure dans la cuiller, pour ainsi permettre le passage du ressort renforçateur d’éclats.
La quasi-totalité de la grenade étant de l’explosif, elle ne peut être neutralisée.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire