Grenade F1 Mle 1915

C’est la première grenade française moderne pour l’époque qui permet une bonne prise en main. La forme du corps sera reprise par la grenade soviétique F1 et les grenades américaines MkI et MkII.   
Elle est constituée d’un corps en fonte monobloc ovoïde percée à chaque extrémité d’une ouverture filetée nécessaire à sa fabrication. L’ouverture supérieure reçoit le bouchon allumeur et l’ouverture inférieure est scellée soit par une vis bloquée soit par un bouchon de plomb.
Malgré sont quadrillage extérieur comprenant plus de 38 fragments, l’explosion produit au plus une dizaine de fragments dangereux dans les 200 m.
L’allumage était réalisé par différents allumeurs. Les plus fréquents étant le Mle 1915, 1916 et Billiant. Les grenades étaient livrées avec un bouchon obturateur en bois, allumeurs à percussion livrés à part compte tenu de leur sensibilité au choc. Le soldat grenadier préparait ses grenades en montant l’allumeur à percussion (Cf Figure). Avec l’arrivée de l’allumeur Billiant, les grenades seront livrées prêtes à l’emploi.

Défensives fusantes

Grenades F2 à gauche avecallumeur type IIIème Armée, F1 allumeur 1915, F2 avec allumeur à frottoir.

D'après les mémoires du Maréchal Joffre, la grenade F1 1915 a été conçue par la  section technique du Génie (S. T. G.) en février 1915. Il existe cependant un très intéressant brevet d'invention au nom de Thuau fils datant du 22/4/1915 qui présente plus que des similitudes avec la F1.

Il n'existe pas à ma connaissance plus d'informations entre une simple coïncidence ou un lien de filiation.

 

 

Thuau fr478480a

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire