56 - Grenades de désencerclement

Ce sont des grenades à fragmentation qui projetent des fragments en caoutchouc. En France, elles ne sont théoriquement utilisées "dans le cadre d'autodéfense rapprochée et non pour le contrôle d’une foule à distance".

Grenade DBD 95/DMP :

Le Dispositif Balistique de Dispersion ou Dispositif Manuel de Protection est fabriqué par la société S.A.P.L. Le corps est composé de 18 projectiles en caoutchouc dur de 9.3 g. Son poids en de 248 g. La grenade explose avec un niveau sonore de 160 Db en projetant des fragments d'une force cinétique de 80 joules dans un rayon efficace de 15 m et jusqu'à 30 m. Elle est amorcée par un bouchon allumeur d'un retard de 1.5 s ou 2.5 s.
Il existe également une version pouvant être chambrée dans un lanceur de 56 mm permettant d'atteindre une distance de 60 m.

 

Dbda
Dbd
Decenclercement

Grenade DML

La grenade DML (Dispositif Manuel Lacrymogène) génère un signal sonore de 160 Db accompagné d’un nuage de micro gouttelettes de gaz CS. Elle peut être tirée à une plus grande distance au moyen d’une interface par un fusil en calibre 12.

Grenade multi-effets DMPL

La grenade multi-effets DMPL (Dispositif Manuel de Protection Lacrymogène) génère la projection de 9 billes en caoutchouc avec une énergie cinétique de 80 joules, un nuage de micro gouttelettes de gaz CS et un signal sonore de 160 Db.

Grenade GENL :

Fabriquée par Alseltex, le corps est long de 9.9 cm sur 56 mm de diamètre. Il est composé de 18 projectiles en caoutchouc dur de 10 g. Son poids en de 260 g. La grenade explose en projetant des fragments d'une force cinétique de 45 joules dans un rayon efficace de 5 à 10 m. Elle est amorcée par un bouchon allumeur d'un retard de 1.5 s ou 2.5 s.
Le marquage est : GENL en blanc - GR 56 PROJ - EF VUL RED en jaune.
Il existe également une version pouvant être chambrée dans un lanceur de 56 mm avec un DPR spécial permettant d'atteindre une distance de 50-60 m.

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire