11 - Allumeurs à percussion

Allumeur à percussion Modèle 1915 :
L’allumeur Mle 1915 est constitué par un corps en plomb moulé entourant un morceau de cordon Bickford d’un retard de 5 s aboutissant à un détonateur fulminant n°7. L’extrémité supérieure du cordon est en contact avec un tube en carton de 9 mm de diamètre portant à son extrémité supérieure une lame en  W sur laquelle vient s’écraser une amorce contenue dans un tube de 12 mm à douille en laiton coulissant sur le premier. Une bague scelle les deux tubes l’un à l’autre pour éviter qu’ils coulissent librement.  L’ensemble est recouvert par un capuchon en carton.
Les tubes sont en fait des cartouches à broche découpées traduisant le caractère d’improvisation de cet allumeur.
Le défaut de cet allumeur réside dans la trop grande hauteur de l’ensemble et la fragilité des éléments en carton. Une percussion latérale du système, tordait les éléments en carton et rendait l’allumeur inutilisable.
De plus, malgré l’enduit hydrofuge du carton, l’étanchéité restait peu longtemps préservée dans l’humidité des tranchées.

 

Allumeur à percussion Modèle 1916 :
L’allumeur Mle 1916 reprend le principe du Mle 1915 en corrigeant ces défauts. Le corps reste en plomb moulé entourant un morceau de cordon Bickford d’un retard de 5 s aboutissant à un détonateur fulminant n°7. L’extrémité supérieure du cordon porte un rugueux sur  lequel vient s’écraser une amorce reposant sur un porte-amorce coulissant dans un tube de laiton. L’ensemble est recouvert par un capuchon en laiton.

L’allumeur Mle 1916  à percussion est une correction des défauts du Mle 1915 (diminution de longueur, système de percussion plus solide, amélioration du système de percussion diminuant les ratés). L’allumeur Mle 1916, bien que plus performant que le précédent restait sujet à des ratés soit par percussion trop faible ou trop forte qui écrasait la flamme de l’amorce avant d’enflammer le cordon Bickford.

 

Il existe en fait deux modèles correspondant au Mle 1916 :

Allumeur  Gaupillat (Fig.1) :
     A la percussion, le porte amorce coulisse à l’intérieur
    du tube de cuivre.
     Sa taille est de 10.5 cm avec la coiffe
     Les évents sont placés vers le bas du cylindre.
     Le rugueux à 4 dents.
     La coiffe protectrice est munie de 4 encoches à sa tête.

Allumeur Jeesten Delcourt (Fig. 2) :
     A la percussion, le porte amorce coulisse à l’extérieur
    du tube de cuivre.
     Sa taille est de 9.7 cm avec la coiffe.
     Les évents sont placés en haut du cylindre.
     Le rugueux à 2 dents.
     La coiffe protectrice est ronde et peinte en bleue.

L’évolution de l’allumeur Mle 1916 se fait par la suite vers le  type Gaupillat à porte amorce coulissant à l’intérieur du tube. La coiffe à encoche est abandonnée pour une coiffe ronde, non colorée et les évents de vérification de mèche sont abandonnés.

Schéma d'allumeur Jeesten-Delcourt à gauche et Gaupillat à droite

 

En collection : Les allumeurs de modèle 15 d’origine en bon état sont plutôt rares du fait de l’emploi de carton. Les corps en  plomb sont par contre très fréquents. Les allumeurs de modèle 16 sont de type Gaupillat et tardif. L’allumeur de type Jeesten Delcourt reste difficile à trouver.

2 votes. Moyenne 2.50 sur 5.

Ajouter un commentaire