23 - La grenade DR modèle 1916

La grenade DR tire ses initiales de ses inventeurs Driant et Renouard. C’est une grenade percutante à fusil constituée d’un manchon de propulsion en tôle emboutie et d’un corps en fonte pré-fragmentée extérieurement assemblée par une bague en fer blanc soudée au manchon et sertie au corps. Quatre ailettes sont soudées sur le manchon et constituent un empennage destiné à stabiliser le projectile sur sa trajectoire.
Une ogive en bois ferme le corps de la grenade en avant et est fixée par 3 vis à bois. Une fusée percutante se vise sur cette ogive. Elle comporte un corps de fusée renfermant un détonateur, une masselotte, une bague de calage et un ressort de sécurité. Le corps de fusée est fermé à l’avant par un bouchon percuteur. Une goupille immobilise la masselotte et assure la sécurité lors du transport.
Chaque grenade est accompagnée d’une cartouche feuillette logée dans le manchon qui est fermé par un tampon de carton.
Cet engin a un poids total à vide de 500g chargé de 65 g de cheddite. Elle est livrée aux troupes amorcée par caisse de 24 contenant également 26 cartouches propulsives ainsi qu’un paquet de 27 percuteurs mobiles.

 

Dr fusee
Dr 980 001

Cette volumineuse grenade à fusil s’utilise à l’aide d’un manchon DR qui se fixe au bout d’un fusil d’infanterie ou bien dans la bombarde type Garnier qui permet un tir par 8.
Le mandrin DR se compose d’un bloc cylindrique d’acier percé suivant son axe d’un canal évasé et muni d’une douille fendue qui s’emboîte sur l’extrémité du fusil. Un collier de serrage muni d’une vis de serrage qui permet de bloquer solidement le mandrin au fusil. La grenade est placée sur le mandrin par son manchon. Les gaz de la cartouche propulsent la grenade sur sa trajectoire stabilisée par ses ailettes.
Enfin la bombarde DR est un engin de tranchée de secteur, servi par les bombardiers. Elle
n’appartient pas aux unités qui l’emploient.
Bâti métallique sur lequel sont fixés, sans leur monture, 4 fusils Gras Modèle 1874 dont les
canons, bouchés à leur extrémité, portent chacun, sont brasés perpendiculairement sur leur longueur deux mandrins pour le lancement de la grenade DR.  Canons chargés reçoit
une cartouche spéciale contenant 3 gr 80 de détentes actionnées à distance avec des ficelles. La portée varie de 85 à 365 m suivant le réglage des chambres d’expansion des tubes.
Chaque mandrin est percé de 9 trous le long desquels on déplace un ressort de réglage.
Lorsque l’on coiffe le mandrin de la grenade, celle–ci doit être poussée jusqu’au contact du ressort : il en résulte qu’à chaque trou correspond une capacité différente de la chambre d’expansion, et par suite une portée différente.

 

Dr 1916 a
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau