7 - Les grenades d'origine étrangère

La guerre de position qui s'installe fin 1914 a rendu la grenade indispensable. La faible disponibilité des grenades Mle 1914 et leur utilisation peu pratique par leur forme et leur poids ont contribué à l'improvisation d'engins explosifs de tout genre qui seront plus ou moins standardisés dans les ateliers de l'arrière front. Pour remédié à la crise, l'armée se tourne vers l'étranger pour s'approvisionner en grenades pendant que les inventeurs planchent durant l'année 1915 sur des grenades de conception nouvelle.

Grenade italienne Besozzi :
Il s’agit d’une grenade défensive d’origine italienne constituée par deux calottes de fonte vissées contenant une charge de 60g d’explosif P pour un poids total est de 630 g. Elle était imperméabilisée par trempage dans un bain de paraffine.

Sa forme, son quadrillage externe et sa maniabilité préfigure des grenades modernes qui sortiront des arsenaux peu après. Elle permit de doter les poilus d’une grenade moderne dès 1915, en important ce modèle d’Italie ou en le fabriquant sous licence en France.

Cependant, son système d’allumage reste rudimentaire puisque qu’il comprend une simple mèche à tête phosphorée, à allumer sur un frottoir fourni. Le retard de la mèche est d’environ 7 secondes. L’extrémité de la mèche est protégée par un petit capuchon. Compte tenu de l’humidité des tranchées, l’allumage au frottoir n’était pas toujours aisé et la mèche devait être allumé à la flamme.
Elle est livrée, dès 1915, aux troupes chargée et amorcée par caisse de 50 avec 20 frottoirs.
Il semble que les modèles fabriqués en France aient une gorge latérale pour la sortie de la mèche, tandis que la mèche sortait perpendiculairement à la surface pour les modèles importés d’Italie.

Besozzi montage
 

Grenade Besozzi à gorge latérale (http://www.passionmilitaria.com/t26266-la-grenade-besozzi); Besozzi à gorge perpendiculaire (droite); Besozzi ouverte (Delcampe)

Grenade Battye ou grenade de Béthune :
Cette grenade anglaise d'improvisation datant de mai 1915 porte  nom du Major  Battye qui la  fabriquera  à Béthune (France), à plusieurs milliers d'exemplaires.
C'est un gobelet cylindrique de fonte pré-fragmenté extérieurement, rempli  d'une charge d'ammonal, et fermée par un bouchon de bois au travers duquel était pratiqué un trou pour y placer une simple mèche ou un dispositif d'allumage plus sophistiqué (à traction ou rotation), avec un retard de 5 secondes.
L'emploi de grenades d'improvisation, dont celle-ci n'est qu'un exemple, fut interdit à la fin 1915 dans l'armée anglaise, suite aux nombreux accidents.
Poids total 550 g, explosif ammonal.

Batty p

Grenade Battye ave amorçage à friction et système de protection à "oreilles"

Grenade AASEN type C modèle 1915 :
C’est une grenade percutante à manche, d’origine Danoise Aasen M. 1913 C qui a été utilisée aussi bien par l'armée allemande que par l'armée française sous le nom de grenade Aasen type C.

Le manche creux contenait une masselotte recevant le percuteur séparé par un ressort faible de l’amorce du détonateur.

Sur le modèle utilisé par l'armée française le détonateur était réalisé à partir d'une cartouche de revolver modèle 1892, dont le bourrelet était arasé et remplie de fulminante de mercure pur, l'amorce ayant été conservée. Les grenades étaient livrées chargées mais non amorcées par caisse de 50 unités. Le détonateur était mis en place près du front en dévissant le bouchon au sommet du corps.

Dans ces mémoires, le Maréchal Joffre indique une livraison de 100.000 des ces grenades en début de guerre. Cette faible quantité explique sa rareté et son prix en collection. La grenade pouvait également être lancée par mortier mais dans les faits cette application ne fut pas satisfaisante et conduit à la réalisation d'un modèle spécifique.

Aasen gre ob 1
 

Schéma AASEN type C et du mortier AASEN de 86 mm (http://sassik.livejournal.com/432903.html)

Grenade AASEN type C - vente sur site militaria-medailles.fr au prix de 1500 euros.

Détail du bouchon de chargement du détonateur - http://www.lexpev.nl/grenades/europe/france/aasentypes.html

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire