43 - Les grenades à fusil éclairantes

Artifice de signalisation de 40 mm Mle 1952 :

Le corps en alliage léger est cylindrique de 40 mm de diamètre contenant un pot éclairant ou fumigène relié ou non à un parachute. Le fond est percé de 2 évents permettant l'allumage de la composition fusante et fermé par des paillettes d'étain. Au corps est fixé un tube stabilisateur d'un diamètre interne de 22 mm avec un empennage à 8 pales en L et en alliage léger. Au départ du coup, les gaz emflamment une composition fusante d'une durée de 3 secondes qui se transmet à une charge de dépotage qui enflamme une étoupille allumant l'artifice. Le dépotage a lieu en général vers 100 m d'altitude et la durée du signal dure 25 secondes en présence d'un parachute et 7.5 secondes sans parachute. Le diamètre d'éclairement du feu blanc à parachute est de 300 m. Les couleurs et les feux et fumées sont 1 feu blanc ou rouge ou vert à parachute, 3 feux blancs ou rouges ou verts, 1 fumée jaune ou rouge ou verte, à parachute, 3 fumées jaunes ou rouges ou vertes. Son poids est de 285 g pour une longueur de 27 cm. Le marquage est "GRENADE ECL  MLE 52".
A l'intérieur du tube stabilisateur sont fixées à l'aide de support en caoutchouc les cartouches de lancement 7.5 mm ou 7.62 mmL dans les années 60-70 puis 7.62 mm ou 5.56 mm FAMAS par la suite).

 

Artifice de signalisation de 40 mm  Mle 1959 :
La grenade est identique au modèle 1952 par sa forme et sa taille. Elle se différencie essentiellement par les pales en T et en matière plastique. Son poids est de 335 g pour une longueur de 27 cm. Les marquages sont généralement ART.SI.FL 40-59 en rouge sur fond vert. La bande blanche et l'étoile blanche à 5 ou 6 branches avec un parachute stylisé détermine le type de signal.

 

Grenade eclairante schema 1
Grenade eclairante pales
Grenades eclairante 52 et 59

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire